Le théorème du petit monde

PetitMonde

ou paradoxe de Milgram, réajusté par Michel Serres, philosophe :

« (…) Le nombre d’appels téléphoniques pour qu’un individu quelconque parvienne à entrer en communication avec un autre en quelque lieu que ce soit et quelle que soit la distance qui les sépare se limite aujourd’hui à 4,3 (il était de 7,6 il y a quelques années encore), grâce en particulier à la généralisation de l’internet et surtout au développement des réseaux sociaux, qui regroupent plusieurs dizaines d’individus. Les mathématiciens parlent de « théorème du petit monde » pour rendre compte de cette évolution.(…) »

une simple confirmation que nous sommes bien dans le monde de la communication.

Un (très) grand nombre de personnes, même influentes, ne s’en sont toujours pas rendu compte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *