La nuit des triffids n’est pas terminée..

triffids8

La protection des espèces a des limites, nous pensions les triffides (triffids en anglais, plantes carnivores gigantesques, très rares venant probablement d’un astéroide de la nébuleuse de ‘Lamb’) disparues irrémédiablement : lire « the day of triffids » (1951) de John Wyndham ou lire la suite « the night of triffids » de Simon Clark (2001).

Il n’en est rien, je viens d’en trouver une bouture dans un pot à fleurs tronant sur le comptoir d’un pub bien connu du quartier des Chartrons. Je vous rassure immédiatement, certains d’entre vous ont déjà un sourire moqueur au coin des lèvres, je n’avais pas encore bu..

Vous pouvez vérifier par vous même, le patron sera extrêmement flatté de votre intérêt pour ces plantes qui passionnent surtout les anglo-saxons.

Les seules représentations connues de cette plante sont graphiques, je ne désespère pas de vous en produire de plus réelles..

Presque tout savoir sur ces plantes ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *