Journées du patrimoine

Tête d’ange ?, je ne sais pas trop, je l’ai récupérée dans les années 1976-1980.

Elle provient de la cathédrale Saint-André de Bordeaux, en haut d’une colonne, départ d’un petit chapiteau, derrière la salle Marcadé, façade Nord. De par la configuration des lieux elle était invisible du public, très abîmée par le temps et la pollution, elle a été sacrifiée d’un coup de massette pour laisser passer un tube d’échafaudage !!! Sacrilège, la cathédrale est assez pauvre en sculptures, et celle-ci est très ancienne (mon avis).

Je l’ai ramassée, recollée sous les regards moqueurs de mes camarades de travail, et depuis elle trône sur un rayonnage, chez moi, et chaque fois que je passe à proximité je sens son regard bienveillant.

Un autre morceau choisi ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *