Noël

Culturellement je suis partagé entre l’Alsace de ma mère et la Gascogne de mon père. Tous les ans un combat inégal à lieu à l’occasion des fêtes de Noël entre ces deux cultures et c’est systématiquement l’Alsace qui gagne…

Ce combat commence avec deux symboles : une orange et un pain d »épice le 6 décembre jour de la « Saint Nicolas », (le protecteur des enfants).

Puis c’est l’emballement avec les « butterbredele », pains d’épices, l’odeur de la canelle dans toutes les cuisines, avec un chat qui dort devant la cheminée crépitante, une oie qui traverse la cour enneigée en cacardant…(sic)

Commençons tout doux en fabricant des sablés ou butterbredele (littéralement : petits gâteaux au beurre).

250g de beurre à température, 250g de sucre en poudre, 500g de farine,

4 jaunes d’oeuf, de la cannelle

On bat le beurre avec le sucre, on ajoute les jaunes en battant, puis on incorpore la farine.

Rajouter une bonne pincée de cannelle casse. On malaxe bien, on laisse reposer une ou deux heures au réfrigérateur.

Ensuite il faut étaler la pâte (5mm d’épaisseur) découper des motifs à l’emporte-pièce, surtout des coeurs et des soleils (carrés les sablés sont moins bons !)

Mettre sur une plaque avec du papier sulfurisé et cuire à 210° C pendant 15 à 20 mn.

Vous pouvez les dorer au jaune d’oeuf, ou au sucre glace.

La prochaine fois ce sera les pains d’épices, à ne rater sous aucun prétexte !

Une réflexion au sujet de « Noël »

  1. Bon, là je râle, parce qu’avoir ce genre d’infos à 21heures, ça donne envie de s’y mettre tout de suite, mais il est un peu tard…Vivement demain pour tester

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *