Faille spatio-temporelle

Elle n’est pas très connue, pourtant elle est célèbre.

Une faille spatio-temporelle des plus facile à utiliser et à trouver de notre belle région : la 2ème écluse du Canal Latéral de la Garonne, à Castets-en-Dorthe, en navigant vers le Canal du Midi.

Il faut quand même une embarcation, et passer l’écluse. Ensuite tout va très vite, sans vous en rendre réellement compte vous pénétrez dans cette faille, qui au départ est assez tranquille. On ne s’aperçoit de rien, on navigue, béatement allongé sur le sabord d’avant, les oiseaux gazouillent dans le ciel bleu, une famille de col verts s’empresse vers la berge, et les chevaux hennissent de temps en temps en donnant des a-coups..

ça y est on vient de la franchir ! Car il n’y a plus de chevaux de halage de nos jours, encore moins de gabares qui remontent des salines avec leur lourd chargement blanc, de mariniers au teint halé vous saluant au passage et se plaignant des 9 écluses de Fonseranes en arrivant à Béziers…

Soudain vous vous réveillez, le vent vient de tourner et de forcir, les côtes de Sète ne sont pratiquement plus visibles vous entrez dans une zone de turbulence. Chaque voile apparaissant au large vous fait peur : des barbaresques ? les vaisseaux du calife du Maghreb venant d’Alger la blanche ? à moins qu’il ne s’agisse de la trirème d’Hercule revenant du jardin des Hespérides… ou celle d’Ulysse recherchant la nymphe Calypso.

Vous l’aurez compris ce voyage n’est pas de tout repos, car je ne vous ai pas parlé de toutes mes autres rencontres, ce serait trop long, mais je peux vous égrener les quelques noms qui me passent encore par la tête : l’abbé Faria reclus dans les cachots du château d’If, Icare volant à contre-soleil, Scipion l’Africain partant combattre le Carthaginois Hasdrubal Barca, la belle Cléopâtre sur sa barque royale, les marins de Byblos transportant le papyrus, Circé entourée de ses lions et loups, chantant sur le rivage de l’île d’Eéa…

En fait le plus difficile est de revenir et cela peut prendre toute une vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *